Historique

Des souvenirs au fil des notes

MariusPasquier-235x300

1963

Après de très nombreux prédécesseurs musiciens à Saint-Maurice, le chanoine Marius Pasquier est, au début des années 1960, confronté à une situation inédite. Les internes du collège pouvant désormais rentrer chez eux durant le week-end, il lui faut trouver de nouvelles voix pour assurer l’animation des messes alors radiodiffusées un samedi sur deux depuis l’Abbaye, en alternance avec Genève. Il recrute dans la région et forme, en 1963, l’Ensemble vocal de Saint-Maurice. Ce dernier compte à cette époque une vingtaine de chanteurs. Ils sont aujourd’hui plus de 40. Il s’agit du premier ensemble vocal du canton (beaucoup d’autres naîtront par la suite) ; en 1963, l’art choral en Valais est essentiellement l’affaire des chorales paroissiales et villageoises.

Dès 1965

L’Ensemble vocal anime quelques Heures musicales et assume les traditionnels Concerts de la Passion, à la basilique de Saint-Maurice. La saison est rythmée par ces messes radiophoniques. L’ensemble est accompagné du chanoine Athanasiadès et de l’Orchestre du Collège et des Jeunesses Musicales de Saint-Maurice, que le chanoine Pasquier dirige également.

Dès 1977

Le Concert de la Passion avec la Chorale Saint-Jean de Lectoure (France) inaugure une série d’échanges et de voyages musicaux. Le chanoine Pasquier, régulièrement invité à diriger, emmène l’Ensemble vocal dans ses bagages, de Vérone à Florence, en passant par le sud-ouest de la France. En 1994 le directeur émet même l’hypothèse d’un voyage à Taïwan, projet qui demeurera hypothétique.

1996

Après trente-trois années de direction, à l’occasion d’une messe radio en juin, le chanoine Pasquier passe le témoin à Pascal Crittin, jeune musicologue de 28 ans. Le nouveau directeur est élu à l’unanimité, par un petit groupe de sensibilités et d’âges différents appartenant à chaque registre. Très respectueusement, Pascal Crittin conserve, au départ, les choix musicaux du chanoine Pasquier – très portés sur le texte – et n’ajoute sa touche aux programmes que très progressivement. En gage d’amitié, le chanoine Pasquier choisit, pour sa dernière direction, le Gloria d’une messe de Pascal Crittin ; ce dernier, pour sa première messe radio, prend un Gloria composé par le chanoine Pasquier.

Mai 2002

Invité à la Fête cantonale de chant, à Monthey, l’Ensemble vocal entre véritablement dans la Fédération des chanteurs du Valais. C’est seulement à cette occasion qu’est constitué formellement un comité.

2011

L’Ensemble vocal s’inscrit définitivement dans la lignée des chœurs modernes en présentant L’homme armé de Karl Jenkins sur des archives filmées de guerres et le concert-spectacle des Beatles, d’après un arrangement des Swingle Singers dans lequel certains registres s’initient au « beatbox », imitation vocale de boîte à rythmes. Cette escapade originale de l’Ensemble vocal hors de la musique sacrée lui vaudra une invitation au festival off du Montreux Jazz Festival.

2013-2014

Le choeur célèbre son 50e anniversaire avec la Messe pour double choeur a cappella de Frank Martin, la Messe en si de Bach, ainsi que Rosarium, une série de quinze pièces autour des mystères du Rosaire commandée au compositeur suisse Carl Rütti. L’année 2014 est ensuite placée sous le signe du voyage, à Paris tout d’abord – où l’Ensemble vocal accompagne les chanoines de St-Maurice ainsi que les précieuses pièces du Trésor de l’Abbaye, exposées à Notre-Dame de Paris puis au Louvre – puis au sud, au soleil et dans la plus belle des villes, à Rome, où entre la basilique Saint-Pierre et les Musées du Vatican, les tableaux du Caravage et les délicieuses glaces, le choeur clôt son 50e anniversaire, et fait joyeusement le plein de santé pour les années à venir.